Page d'accueil
  Jane & Co
  Episodes
  => 1x01 : Poursuite à Chicago (Pilot)
  => 1x02 : Rencontre Surprise (Making Memories)
  => 1x03 : Parfaitement imparfaite (Perfectly...NOT !)
  => 1x04 : Derrière les barreaux (Prison Check)
  => 1x05 : Cassage de rythme (Breakin' Rules)
  => 1x06 : Accident de parcours (I'm Not In Bed)
  => 1x07 : Sois Courageuse ! (Baby Be Brave Because Of Me)
  => 1x08 : Congé sabbatique (The Start Of Somethin' New)
  => 1x09 : Recherche appartement 1/2 (Now Or Never !)
  => 1x10 : Recherche appartement 2/2 (Trouble)
  => 1x11 : Dernière liberté (Almost Free Baby !)
  => 1x12 : Adieux (Goodbye To You)
  => Documentaire
  => 2x01 : Le Retour du Père Prodigue (Jane & Co Returns)
  => 2x02 : Parlez moi d'amour (And it's only love)
  => 2x03 : Enfermees dedans (If You're Still In, I'm Still In)
  Jane & Co: Reloaded
  Audiences
  Calendrier de diffusion
  Morning Time
  Contact
  Livre d'or
  Compteur
  Partenaires
  Forum
1x01 : Poursuite à Chicago (Pilot)

Découvrez Kate Voegele!


Int. Maison des Harper – Chambre de Jane Harper 
Matin

 

Jane Harper dormait paisiblement. Son réveil, qui affichait huit heures tapantes, sonna. La jeune femme chercha, à tâtons, l’objet bruyant et finit par l’éteindre. Alors qu’elle allait se rendormir pour quelques heures, Jane entendit une voix, criant du sous-sol :

 

Voix inconnue :

Réveilles-toi Jane ! Je te rappelle que tu as un entretien ce matin !

 

C’était sa mère, Eva Harper. Jane soupira. Elle allait être en retard. Et malgré sa passion pour la grasse matinée, elle détestait ca.

Pour se donner du courage, la jeune femme prit une grande inspiration. Puis elle se leva. Elle enfila sa robe de chambre et sortit de la pièce. Jane se dirigea vers la salle de bain.

 

Plus d’une heure après, la jeune femme descendait l’escalier qui menait à l’étage inférieur. Elle portait une veste noire, un tee-shirt rouge et un jean, lui aussi noir. Ses longs cheveux blonds étaient lâchés sur ses épaules. Une fois au sous-sol, Jane alla voir sa mère dans la cuisine.

 

Eva Harper (à sa fille) :

Ca va ?

 

Jane :

Très bien merci, et toi ?

 

Eva :

Ca va ! Un beignet ?

 

Jane (avec un sourire) :

Ca ne se refuse pas !

 

Jane prit le beignet que sa mère lui tendait et mordit dedans à pleines dents.

 

Eva :

A quelle heure est ton entretien ?

 

Jane (la bouche pleine) :

Numf hulg ey deimoui.

 

Mme Harper resta sans voix. Jane avala le contenu de sa bouche.

 

Jane :

Neuf heures et demie.

 

Eva esquissa un sourire.

 

Eva (avec un ton sévère) :

Alors dépêches-toi, tu vas être en retard.

 

Jane (levant les yeux au ciel) :

Oui maman.

 

Eva (plus tendrement) :

Tu veux que je t’accompagne ?

 

Jane (avec un sourire) :

Non merci, je veux juste les clés de la voiture.

 

Eva Harper ria et tendit les clés à sa fille.

 

Jane :

Merci !

 

Jane sortit de la maison. La voiture de sa mère était garée sur le trottoir devant la demeure. Jane ouvrit la portière côté conducteur, s’assit sur le siège et démarra le contact.

 

Un quart d’heure plus tard, la voiture se gara devant l’immeuble du « Morning Time » Jane sortit de la voiture, et marcha en direction de la porte d’entrée, qui portait l’inscription « Tirez » mais la jeune femme, sûre d’elle et surtout sans ses lentilles de contact, poussa la porte en verre, qui ne bougea pas d’un poil. Par contre, Jane, elle, heurta la paroi, et tomba la tête la première sur le trottoir.

 

Générique

 Kristen Bell est Jane Harper

Josh Duhamel est Brian

Katherine Heigl est Alyson

James Marsden est Kevin

Chi McBride est M. Thompson

Et Marguerite McIntyre est Eva Harper

 

Int. Immeuble du Morning Time – Hall

Matin

 

Jane avança le long du couloir qui menait à la réception. La standardiste, la voyant arriver, lui fit signe de patienter un instant.

 

La standardiste :

Oui…très bien, votre rendez-vous est fixé…Oui tout à fait, comme prévu…

 

Jane esquissa un sourire gêné pour montrer à son interlocutrice qu’elle était pressée. Mais cela ne marcha pas.

 

La standardiste :

D’accord…donc je vous rappelle à dix heures, quand M. Thompson sera disponible… (voyant Jane se balançant d’avant en arrière et se mordillant la lèvre) : Patientez un instant je vous prie. (enlevant son oreillette lui permettant de communiquer par téléphone) : Vous désirez ?

 

Jane (enjouée) :

J’ai rendez-vous avec M. Thompson, pour le poste à pourvoir.

 

La standardiste (scrutant Jane de haut en bas) :

Nul besoin d’utiliser ce langage ma chérie. Nous ne sommes pas des bourges ici-bas…

 

Jane haussa les sourcils, l’air amusé.

 

Jane (retrouvant son sérieux) :

Bref, où est son bureau ?

 

La standardiste fit une grimace.

 

La standardiste :

Vous montez au troisième étage, vous prenez à gauche, ensuite vous traversez le couloir, et à mis chemin vous prenez à droite, puis à gauche, puis encore à gauche et là vous prenez la quatrième porte à la gauche, mais ma gauche, pas la vôtre. Ensuite vous montez l’escalier, et vous toquez à la deuxième porte à droite.

 

Jane regarda la standardiste, les yeux écarquillés.

 

Jane (gênée) :

Euh, vous pouvez me l’écrire sur un papier ?

 

La standardiste (avec un air de dégoût) :

Ne compte pas sur moi.

 

Jane gémit.

 

Int. Immeuble du Morning Time – Couloir

Matin

 

Quelques minutes plus tard, l’ascenseur s’ouvrit devant Jane. Elle avait réussi à trouver son chemin en demandant à plusieurs personnes. La jeune femme marcha jusqu’à la porte transparente où il était inscrit « M. Thompson, rédacteur en chef. » Arrivée devant, elle frappa à la porte.

 

Voix inconnue et grave :

Entrez !

 

Jane s’exécuta.

 

Int. Immeuble du Morning Time – Bureau de M. Thompson

Matin

 

Jane (avec le sourire) :

Bonjour M. Thompson.

 

M. Thompson :

Vous devez être Jane ? Je vous attendais.

 

Jane hocha la tête.

 

M. Thompson :

Asseyez-vous je vous prie.

 

Jane s’assit donc sur un siège disposé devant le bureau de M. Thompson.

 

M. Thompson (avec un ton neutre) :

J’ai lu votre dossier. Votre CV est très convaincant. Même si vous n’avez pas beaucoup d’expérience je vois que vous avez fait pas mal de choses.

 

Jane (enjouée) :

Oui c’est exact. J’ai travaillé au journal de mon lycée, ainsi qu’à celui de ma fac, où j’étais d’ailleurs la rédactrice en chef.

 

M. Thompson :

Votre fac…je vois que vous êtes allée à Oxford.

 

Jane :

Oui Monsieur ! Sûrement les meilleures années de ma vie.

 

M. Thompson :

Bien, fort bien…votre lettre de motivation est elle aussi très convaincante. Voulez-vous me rappeler pourquoi vous voulez avoir ce travail ? S’il-vous plaît.

 

Jane (motivée) :

Et bien…Je pense que, ma véritable vocation est d’informer…informer les gens, leur dire la vérité sur le monde qui nous entoure…Parce que…c’est ca être journaliste…

 

M. Thompson :

Je dois dire que je suis impressionné. Vous m’avez convaincu Jane.

 

Jane (le visage qui s’illumine) :

C’est vrai ?!

 

M. Thompson :

Non. Enfin pas entièrement.

 

Jane (se renfrognant) :

Oh…je vois. Qu’est-ce que je peux faire de plus ?

 

M. Thompson :

Je peux vous confier une mission, pour vérifier que vous êtes à la hauteur.

 

Jane (avec une grimace) :

Euh…quelle mission ? Parce que si c’est détourner un missile provenant d’Alaska et prêt à s’écraser en Illinois, j’ai eu ma dose avec Mission : Impossible hier soir.

 

M. Thompson la regarda sans comprendre.

 

Jane (gênée) :

Désolée. Référence à la pop culture (avec un sourire) : continuez.

 

M. Thompson :

Seriez-vous capable de décrocher un scoop…

 

Jane (le coupant) :

Bien sûr ! Enfin je pense en être capable.

 

M. Thompson (un peu agacé par le comportement de la jeune femme) :

Pour ce soir.

 

Jane écarquilla les yeux quelques secondes, puis se reprit pour faire bonne figure.

 

Jane (avec un sourire) :

Pas de problème. Quel est le sujet ?

 

Int. Morning Time – Cafétéria

Midi

 

Quelques minutes plus tard, Jane se dirigeait vers la cafétéria du journal. Arrivée à destination, et munie du pass temporaire que M. Thompson lui avait donné, la jeune femme se dirigeait vers la machine à café. Elle prit un expresso et voulut s’assoir à une table. Alors que Jane allait en direction d’une table, elle fût soudain percutée par un jeune homme. Le gobelet contenant l’expresso se renversa entièrement sur la veste de la jeune femme. Jane poussa un cri.

 

Jeune homme :

Excusez-moi, je suis vraiment désolé…

 

Jane (complètement paniquée) :

Oh mon dieu ! Ma veste porte-bonheur (commence à gémir) : oh non !

 

Jeune homme :

Je…je ne sais pas quoi dire. (Réfléchit) je vous paierais le nettoyage !

 

Jane (retrouvant son calme) :

Non, non, c’est pas la peine. Je vais me débrouiller.

 

Jeune homme :

Si si, j’insiste.

 

Jane (légèrement gênée) :

Oh, et bien…merci.

 

Jeune homme :

Y’a pas de quoi.

 

Jane sourit.

 

Jeune homme :

Je ne me suis pas présenté : Brian Davis.

 

Jane :

Enchantée. Moi c’est Jane…Jane Harper.

 

Brian :

Content de vous connaître. (Scrutant les alentours) : alors…euh…pourquoi êtes-vous là ?

 

Jane :

Je viens de passer un entretien pour être journaliste ici. Et vous ?

 

Brian (avec un sourire) :

Je suis venu voir mon meilleur ami, Kevin, qui travaille au journal. (Regardant sa montre) : Je dois y aller, urgence judiciaire. Je suis inspecteur de police.

 

Jane (impressionnée) :

Waouh, pas mal !

 

Brian :

Merci.

 

Jane (faisant la moue) :

Et bien moi je vais m’assoir à une table, seule…avec un autre café, bien sûr.

 

Brian :

Allez voir mon ami Kevin, il est à la table là-bas, avec sa meilleure amie, Alyson.

 

Brian montra à Jane l’endroit où les deux amis se trouvaient.

 

Brian :

Allez à sa table et dîtes que c’est « le beau gosse avec le flingue » qui vous envoie.

 

Brian et Jane rirent.

 

Jane :

Merci beaucoup Brian.

 

Brian : Ca m’a fait très plaisir en tout cas. Voici ma carte, au cas où (il lui tend le petit rectangle en carton, que Jane prend)

 

Jane : Merci encore.

 

Brian (commençant à partir vers la sortie) : Au revoir, et à bientôt j’espère.

 

Jane : Au revoir…

 

Jane soupira. Puis elle se dirigea vers la table de Kevin et d’Alyson. Arrivée devant elle commença à se présenter.

 

Jane (avec un ton enjoué) : Salut tous les deux ! Je m’appelle Jane, et je viens de passer un entretien ici. Et j’ai rencontré « le beau gosse avec le flingue » qui m’as dit que vous étiez sympas et que vous ne verriez aucun inconvénient à ce que je m’assois à votre table.

 

Kevin (étonné) : Salut Jane, moi c’est Kevin, et voici Alyson, ma meilleure amie.

 

Alyson (avec un petit signe de la main) : Salut !

 

Kevin : On travaille tous les deux ici. Alors comme ca tu as rencontré Brian ? Un sacré numéro tu ne trouves pas ?

 

Jane : Oui c’est vrai.

 

Alyson : Vas-y tu peux t’assoir si tu veux.

 

Jane sourit et s’exécuta.

 

Alyson : Un beignet ?

 

Jane (souriant à nouveau) : Ca ne se refuse pas !

 

Int. Maison des Harper

Début d’après-midi.

 

Une heure plus tard, Jane rentra chez elle. Alors qu’elle allait monter dans sa chambre, sa mère l’interpella.

 

Eva : Alors ca c’est bien passé ?

 

Jane : Super ! Il me reste une chose à faire et je suis engagée.

 

Eva (fière) : C’est génial ! Félicitations !

 

Jane (souriant) : Merci.

 

Après ces compliments, Jane monta dans sa chambre.

 

Int. Maison des Harper – Chambre de Jane

Soirée

 

Elle s’allongea sur son lit et prit la télécommande pour allumer la télé. Elle zappa sur la chaîne infos. Une personne y était interviewée. Brian ! Jane poussa un cri.

 

Journaliste : Vous êtes  sur la chaîne infos, où nous sommes en direct de Chicago, avec Brian Davis, inspecteur au commissariat de la 14ème Rue. M. Davis, pouvez-vous nous donner plus d’informations sur l’affaire sur laquelle vous travaillez en ce moment, le très controversé vol de bijoux ?

 

Brian (avec un air grave et sérieux) : Absolument. Nous sommes actuellement en train de fouiller un périmètre bien précis, allant de 55ème Rue à la 74ème.

 

Journaliste : Vous êtes sur cette affaire depuis longtemps n’est-ce-pas ?

 

Brian (se grattant la tête) : Effectivement, oui. Depuis environ deux mois. Mais l’absence de témoins et le manque d’indices ne nous aident pas beaucoup.

 

Journaliste : Bien. Vous n’avez donc aucun suspect ?

 

Brian (avec une moue) : Aucun.

 

Journaliste : Très bien, je vais maintenant rendre l’antenne. C’était Kristin Rave en direct de Chicago.

 

Jane éteignit la télévision et réfléchit.

 

Jane (dubitative) : Pour mon article ce serait pas mal…

 

La jeune femme se leva et décrocha son téléphone. Elle composa le numéro de Brian. Il décrocha après trois sonneries.

 

Brian : Allo ?

 

Jane (heureuse d’entendre sa voix) : Hey ! Je viens de te voir à la télé !

 

Brian (gêné) : Ouais, c’était…bizarre. J’étais comment ?

 

Jane (troublée par la question) : Tu étais…parfait…Vraiment parfait.

 

Brian (en riant) : Tu m’appelles pour me dire ca ?

 

Jane (reprenant ses esprits) : Oh, euh…non ! Je…je voulais savoir si…si tu voulais bien…sortir…

 

Brian (attendant la réponse avec impatience) : Oui ?

 

Jane : Si tu voulais bien…sortir de ta loge de star, je ne t’entends pas très bien ca captes mal…

 

Brian (masquant sa déception) : Oh…euh…d’accord, je marche…là tu m’entends mieux ?

 

Jane (rougissante) : Oui, là c’est très bien.

 

Brian : Ok. Donc, à part ca ?

 

Jane : Ah oui ! Est-ce que tu pourrais me donner quelques détails sur l’histoire du vol de bijoux ? Pour mon article.

 

Brian : D’accord, avec plaisir.

 

Jane : Merci. Tu peux me rappeler ?

 

Brian : Entendu. Salut.

 

Jane : Salut !

 

Les deux interlocuteurs raccrochèrent. Jane soulagée, se détendit enfin. Mais malheureusement, elle oublia de dire à Brian qu’elle devait rendre son article à vingt heures ce soir, au plus tard…

 

Quelques heures plus tard, à dix-neuf heures quarante-cinq, Jane attendait toujours le coup de téléphone de Brian.

 

Ext. - 68ème Rue

Fin de soirée

 

Brian évita un coup de feu. Il était actuellement pris dans une fusillade opposant la police de Chicago aux voleurs de bijoux. Brian, caché derrière une voiture, se leva et tira en direction de la bande. Puis il s’accroupit pour la énième fois.

 

Int. Maison de Harper – Chambre de Jane

Fin de soirée

 

Jane regarda son réveil. Il affichait « 20h50 ». Elle soupira. Cela faisait deux heures que la jeune femme attendait le coup de fil de Brian. Elle soupira encore une fois et mis en marche sa chaîne-hifi, qui diffusa une chanson déprimante.

 

Int. Immeuble du Morning Time – Couloir

Matin.

 

Jane marchait à travers les couloirs du journal. Elle arriva enfin devant la porte du bureau de M. Thompson. Elle toqua, puis entendit la voix du patron qui lui demandait d’entrer. Jane s’exécuta.

 

M. Thompson : Bonjour Jane.

 

Jane : Bonjour Monsieur.

 

M. Thompson regarda Jane fixement.

 

Jane : Je suis désolée. Je n’ai pas ce que vous voulez. Je n’ai pas mon article, pas mon scoop. Tenez, je vous le rends (elle tendit le pass temporaire à M. Thompson)

 

M. Thompson (fixant l’objet en carton) : Pourquoi me le rendez-vous ?

 

Jane (fronçant les sourcils) : Et bien…je n’ai pas mon article. Je n’ai pas réussi à vous prouver ce que je valais.

 

M. Thompson : Vous rigolez ?

 

Jane (fronçant encore les sourcils) : Non, bien sûr que non ! (Voyant qu’il la fixe profondément) : Là c’est le moment où vous dîtes « Candidate suivante ! »

 

M. Thompson : Pourquoi ferais-je ca Jane ? Vous êtes une bonne journaliste.

 

Jane (étonnée mais heureuse) : Vraiment ?

 

M. Thompson : Oui. Vous êtes honnête. Vous n’avez pas cherché à me mentir, en voulant un délai. C’est une grande qualité. Et vous écrivez très bien.

 

Jane (ouvrant la bouche mais ne savant pas quoi dire) : Me…merci.

 

M. Thompson : En plus de ca, vous savez faire marcher la machine à café.

 

Jane sourit.

 

Jane : Ca veut dire que je suis engagée ??

 

M. Thompson (souriant lui aussi) : Oui, avec toutes mes félicitations. Bienvenue dans l’équipe du Morning Time !

 

Jane (ne quittant plus son sourire) : Merci ! Merci beaucoup ! Je…je peux y aller ?

 

M. Thompson : Bien sûr, bonne fin de semaine, vous commencez lundi.

 

Jane sourit encore une fois et sortit du bureau de son nouveau patron. Alors qu’elle se dirigeait vers la fontaine à eau, Jane trébucha et tomba à terre.

 

FIN

 





Commentaires sur cette page:
Commentaire de Plûme, 07/11/2010, 07 07 35 (UTC):
Hum, ce n'est pas ce à quoi je m'attendais, mais j'ai bien aimé.

C'est un peu court, un peu rapide, ça manque de détails, mais c'est normal pour un début.
Il y a quelques fautes d'orthographes (comme chez tout le monde) mais certaines (type 'ria') gagneraient quand même grandement à être évitées.

Côté histoire, il y a quelques touches d'humour bien placées, et tous les personnages sont bien présentés, même si on regrette un peu l'absence de descriptions de ce côté. J'ai aussi trouvé certaines introductions un peu précipitées, mais ces choses-là ne sont jamais facile à rendre naturelles.

En bref, je vais de ce pas lire l'épisode suivant. =]

Commentaire de Ednamode91, 12/09/2008, 15 03 49 (UTC):
Ta vu j sui alé sur ton blog de Jane et Brian et pi tu me lavé deja montré Moi j te métré un 20/20 Bon a + mon best

Commentaire de:10/09/2008, 17 05 24 (UTC)
janeandco
janeandco
Déconnecté

Merci tous les deux pour vos compliments, c'est très gentil ^^
Kevin, j'ai essayé de faire le moins d'incohérences possible mais c'est vrai qu'il y en a mais pour Brian qui veut bien donner les infos à Jane, faut dire qu'elle lui a bien tapé dans l'oeil lol

Commentaire de Kevin, 10/09/2008, 17 05 16 (UTC):
Bon début je trouve... Pas mal d'humour qui passe bien et sans exagérations, ça allège l'épisode. Les dialogues sont aussi très réalistes je trouve, ça coule naturellement et c'est une bonne chose. Le personnage de Jane est assez touchant mais je trouve quand même qu'il y a des petites incohérences (en tout cas pour moi ça en est xD) notamment un flic qui donne sans problème des infos à une journaliste qu'il ne connait presque pas... Enfin bon c'est un détail

Vivement la suite !

Commentaire de misterdu12, 10/09/2008, 10 10 50 (UTC):
Excellent, beaucoup d'humour, un premier épisode bien ficelé (mais je te l'ai déjà dit sur MSN mdrrrrrr)

Vivement le prochain épisode !



Ajouter un commentaire à cette page:
Ton nom:
Ton message:

Infos & Copyright  
  Toutes les photos des acteurs et des lieux sont utilisées à titre indicatif et en aucun cas dans un but commercial. Toutes les vidéos, musiques et photos appartiennent à leurs auteurs respectifs. Jane & Co. est un projet déposé et protégé par des droits d'auteur. Tout plagiat, copie ou autre sera sanctionné.
Merci, et bonne visite =D
 
Publicité  
   
Depuis la création du site, 14046 visiteurs (34319 hits) Sont Venus Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=