Page d'accueil
  Jane & Co
  Episodes
  => 1x01 : Poursuite à Chicago (Pilot)
  => 1x02 : Rencontre Surprise (Making Memories)
  => 1x03 : Parfaitement imparfaite (Perfectly...NOT !)
  => 1x04 : Derrière les barreaux (Prison Check)
  => 1x05 : Cassage de rythme (Breakin' Rules)
  => 1x06 : Accident de parcours (I'm Not In Bed)
  => 1x07 : Sois Courageuse ! (Baby Be Brave Because Of Me)
  => 1x08 : Congé sabbatique (The Start Of Somethin' New)
  => 1x09 : Recherche appartement 1/2 (Now Or Never !)
  => 1x10 : Recherche appartement 2/2 (Trouble)
  => 1x11 : Dernière liberté (Almost Free Baby !)
  => 1x12 : Adieux (Goodbye To You)
  => Documentaire
  => 2x01 : Le Retour du Père Prodigue (Jane & Co Returns)
  => 2x02 : Parlez moi d'amour (And it's only love)
  => 2x03 : Enfermees dedans (If You're Still In, I'm Still In)
  Jane & Co: Reloaded
  Audiences
  Calendrier de diffusion
  Morning Time
  Contact
  Livre d'or
  Compteur
  Partenaires
  Forum
1x02 : Rencontre Surprise (Making Memories)

Int. Morning Time – Hall

Matin

 

Jane Harper marchait tranquillement dans les locaux du Morning Time, le sourire aux lèvres. Cela faisait deux semaines qu’elle travaillait au journal. Le job de ses rêves… Jane tourna à droite et arriva à son bureau. Celui-ci était décoré en fonction des goûts de la jeune femme : quelques plantes vertes, un cadre contenant une photo de sa famille, et enfin un ours en peluche offert à sa mère pour son entrée à l’université. Jane admira son lieu de travail, lorsqu’Alyson la rejoignit.

 

Alyson : Salut ! Tu viens manger avec nous ce midi ?

 

Jane : Pourquoi pas ? Après tout, ce ne sera que la quinzième fois…

 

Alyson (en riant) : Alors c’est d’accord ?

 

Jane : Bien sûr !

 

Int. Morning Time – Cafétéria

Midi

 

Jane, Kevin et Alyson étaient assis à leur table habituelle, à la cafétéria du journal. Ils discutaient des débuts de Jane à la rédaction.

 

Kevin : Alors, tout se passe comme tu veux ?

 

Jane (en se grattant la tête) : Eh bien… Oui, si on veut.

 

Alyson (fronçant les sourcils) : Comment ça si on veut ?

 

Jane (faisant la moue) : Ben, M. Thompson ne m’a rien donné d’intéressant à traiter depuis mon arrivée…

 

Kevin (avec un ton rassurant) : Mais c’est normal voyons ! Tu n’es là que depuis quelques semaines.

 

Jane (dépitée) : Je sais mais… je n’ai pas l’impression d’avoir ma place parmi l’équipe…

 

Alyson : Ne dis pas ca ! Je te l’interdis ! Tu es une excellente journaliste ! Tu es P-O-S-I-T-I-V-E et…

Kevin : Elle a raison ! Tu es super ! Laisse-toi du temps. Tu finiras par avoir la place que tu mérite.

 

Jane (en rougissant) : Merci…je ne sais pas quoi dire. Vous êtes vraiment supers.

 

Alyson (le sourire aux lèvres): Ca on le sait !

 

Les 3 amis se mirent alors à rire.

 

Jane (retrouvant le sourire) : Je vais y aller. Je dois passer à la maison, pour régler quelque chose. Je reviens avant la fin de la pause déjeuner.

 

Alyson & Kevin (en lui faisant un signe de la main) : Salut ! A tout à l’heure.

 

Jane se leva alors et se dirigea vers la sortie.

 

Int. Maison des Harper – Salon

Midi

 

Jane était assise sur le canapé, dégustant une crème glacée tout en regardant la télévision. Sa mère n’était pas là. Etrange. Mais Jane devait l’attendre. La jeune femme regarda sa montre. La pause finissait dans moins de 20 minutes. Jane soupira.

 

Jane : Qu’est-ce qu’elle fait ?

 

Alors que Jane allait téléphoner à sa mère, on sonna à la porte. Jane s’empressa d’aller ouvrir.

 

Int. Maison des Harper – Entrée

Midi

 

Jane respira un grand coup, puis ouvrit la porte. Elle découvrit alors une jeune femme sur le seuil de la porte.

 

Jane (en haussant les sourcils) : Je peux vous aider ?

 

Jeune femme (esquissant un sourire en coin) : Je crois, oui.

 

Jane : Est-ce que vous pourriez être un peu plus explicite s’il-vous plaît ?

 

Jeune femme : Je…euh…c’est difficile à dire, je…

 

Jane (avec un sourire forcé) : Désolée, mais je n’ai pas le temps de jouer.

 

Alors que Jane refermait la porte, la jeune femme coinça son pied contre le battant.

Jeune femme : Attends !

 

Jane rouvrit la porte.

 

Jeune femme : Je suis ta sœur.

 


Générique Jane & Co
envoyé par PPPooookkkyyy

Jane : Quoi ?!

 

Jeune femme : Je suis ta sœur

 

Jane (sous le choc) : Comment tu t’appelles ?

 

Jeune femme : Pourquoi, tu fais de la discrimination nominale ?

 

Jane : Ton nom s’il-te plaît.

 

Jeune femme : Ashley, je m’appelle…Ashley

 

Jane (retrouvant le sourire) : Ok, Ashley, moi je suis…

 

Ashley : Jane je sais.

 

Jane (haussant les sourcils pour la dixième fois depuis le début de la conversation) : Très bien, euh comment ca se fait que tu connais mon nom ? Oh je sais…je sais ! Je vais appeler le centre psychiatrique de la ville. Pour savoir si une personne appelée Ashley s’est évadée. Ne bouge pas, je reviens.

 

Ashley : Je ne suis pas folle ! J’ai beau avoir le sens de l’humour là c’est pas drôle ! Je suis ta sœur !

 

Jane (sur le point de s’énerver) : C’est quoi ce gag ?!! Je suis fille unique depuis…laisse moi réfléchir…depuis ma naissance !

 

Ashley : Je vois que la logique, c’est ton fort.

 

Jane : Pas besoin d’être logique pour voir que tu mens.

 

Ashley (hochant la tête) : Je ne mens pas !

 

Jane (laissant la tristesse envahir son visage) : Alors tu dis la vérité ?

 

Ashley : Ben oui si je mens pas y’a que ca comme solution.

Jane se dirigea vers le salon et se laissa tomber sur le canapé. Elle songea à pleurer puis se rappela qu’elle avait une sœur maintenant.

 

Jane : Tu…tu es née quand ? Avant ou après moi ?

 

Ashley : Après, j’ai 21 ans…je les ai eus en août.

 

Jane sentit ses yeux se remplir de larmes. L’émotion…

 

Un silence s’était installé dans la pièce depuis dix bonnes minutes. Ce fût Ashley qui le brisa :

 

Ashley : Plutôt embarrassant…

 

Jane : Quoi donc ?

 

Ashley : Ce silence.

 

Jane (avec un sourire) : Oh…oui. D’habitude je parle je parle, et tout le monde me supplie de me taire.

 

Ashley (elle aussi avec un sourire) : C’est pareil pour moi. On me dit souvent que je parle trop. Je parle vite aussi.

 

Jane (écarquillant les yeux) : Exactement comme moi !

 

Jane & Ashley : La vie est courte, parle vite !

 

Les deux jeunes femmes éclatèrent de rire.

 

Ashley : Qui t’as appris ça ?

 

Jane : Ma mère.

 

Ashley : Elle va bien ?

 

Jane (en soupirant) : Ouais…

 

Ashley : Parce que…c’est aussi la mienne.

 

Jane : C’est vrai ?

 

Ashley : Et oui ! Nous avons les mêmes hormones, la même galère appelée ménopause et le même appareil…

 

Jane (la coupant) : S’il te plaît, évite les détails.

 

Ashley (en riant) : Désolée.

 

Jane (avec un sourire) : Elle ne va pas tarder. Tu crois que je devrais l’appeler ?

 

Ashley : Non pas la peine, on peut faire connaissance, en attendant ?

 

Jane (hésitante) : Euh ben…je ne sais même pas si tu es vraiment ma sœur…

 

Ashley (agitant les mains dans tous les sens) : Rooh tu vas pas recommencer ! Tu veux que je te le dise en quelle langue ?

 

Jane : Et bien…je parle couramment l’anglais, l’espagnol et l’italien, donc si tu pouvais choisir entre ces trois là ce serait parfait. A part ça, j’ai quelques bases en français, en chinois et en allemand. Par contre, évite le hollandais, le japonais ou le russe. Là j’y connais rien à part quelques expressions du genre Vous prendrez des frites avec ça ? / J’adore Gilmore Girls ou encore Votre pays est super !

Voilà, je te laisse le soin de choisir.

 

Ashley (levant les yeux au ciel) : Je vois qu’on a hérité du même sens de l’humour.

 

Alors qu’Ashley venait de finir de parler, leur mère entra dans la pièce.

 

Mme Harper : Oh bonjour ma chérie ! Je vois que tu as une invitée !

 

Jane : Oui, et elle est pour ainsi dire… TRES bizarre…

 

Ashley : Moi je suis bizarre ??

 

Jane (en riant) : Elle dit que je suis sa sœur ! C’est drôle hein ? Cette fille est tarée ! (S’adressant à Ashley) : Euh sans vouloir te vexer.

 

Mme Harper : Jane, cette jeune fille a raison.

 

Jane : Qui ? La fille de la météo ? Non maman elle n’y connait rien. L’autre jour elle  a prévu une canicule et la plus grande tempête depuis 1902 s’est abattue sur la ville. Alors niveau vérité on repassera…

 

Mme Harper : Non Jane, cette jeune femme est bien ta sœur.

 

Ashley : Aaah enfin quelqu’un qui me soutient ! Merci maman.

 

Jane : Allez finie la blague ! Où est la caméra cachée ?

Ashley : Nulle part ! Je suis ta sœur !!

                                             

Jane : Si tu es ma sœur alors pourquoi maman ne m’en a pas parlé ?

 

Mme Harper : C’est une longue histoire…

 

Jane : D’habitude, les réunions de famille sont à la limite du coma végétatif, mais là j’aimerai savoir pourquoi une fille se balade avec mon nom de famille sans que je sois au courant.

 

Mme Harper : Jane, tu sais depuis longtemps que les bébés ne naissent pas dans des fleurs ou dans des choux… enfin je l'espère…

 

Jane  (levant les yeux au ciel) : Oui c’est bon maman ! Je sais que c’est les cigognes qui les livrent par Chronopost…

 

 Mme Harper : Tu crois vraiment que c'est le moment de faire de l'humour ? Bref, comme j'étais sur le point de te le dire, quelques années après ta naissance –vers tes 5 ans- ton père et moi se disputions de plus en plus… C’est à ce moment que j'ai rencontré un autre homme. Et tu peux deviner ce qui s'est passé, je ne vais pas te faire un dessin.

 

Jane : Ben, pourquoi ? Tu pourrai mettre ton talent au service de l’humanité ! En créant un dessin-animé ou bien (prenant la pose comme si elle réfléchissait intensément) : une BD !

 

 Mme Harper (lui lançant un regard noir) : Ton père l'a découvert et nous avons divorcé. Même si ce n’était pas la seule raison.

 

Jane : Ca n’explique pas pourquoi je ne l'ai jamais vue. A moins que tu l'es gardée cachée dans une cave comme dans Desperate Housewives…

 

Mme Harper : Qu'est ce que des femmes désespérées ont à voir là dedans ?

 

 Jane : Tu devrais connaître, c’est sur la même chaîne que nous. D’ailleurs tu devrais être en train de faire de la pub pour le nouvel épisode qui passe dimanche…  Et ce ne sont pas de simples femmes maman ! Ce sont des FEMMES AU FOYER ! Une espèce en voie de disparition à cause du besoin d’indépendance de la femme. Elles savent faire la cuisine, la lessive, le ménage et supportent leur mari avec un brushing parfait. Quelle vie ! Bref,  dans la saison 2 la nouvelle voisine gardait enfermé son fils dans la cave de sa maison à 500 000 $ comme elle pensait qu’il avait tué quelqu'un. Mais je doute qu'un bébé puisse tuer quelqu'un donc je doute que tu l'es enfermée dans la cave… Et comme tu n'as pas de cape d'invisibilité…

 

Alors qu’Ashley ne pouvait plus s’arrêter de rire, la mère de Jane enchaîna :

 

Mme Harper : Jane, pourrais-tu s’il-te-plaît arrêter de raconter n'importe quoi pendant quelques secondes ? Je ne pouvais pas te garder alors que j'étais enceinte d’Ashley. Je t'ai donc envoyé chez tes grands parents et quand tu es revenue j'avais accouché et confié Ashley à son père. Bien sûr tout cela en gardant contact avec elle.

 

Jane : Les grands parents sont dans le coup aussi ? Et moi qui croyais que ce truc n’existait que dans les Soap… Tiens on pourrait faire une série sur ma vie ! Je vois déjà le nom d’ici ! Jane quelque chose… Je sais pas encore quoi mais je vous le dis dès que j’aurai une idée !

 

Lorsque Jane eut fini cette phrase, sa mère soupira, alors qu’Ashley riait toujours devant l’humour de sa grande sœur.

 

Mme Harper : Malheureusement le père d'Ashley est mort quand elle

avait 14 ans… Elle traversait déjà une période difficile depuis deux ans, nous    avions pris la décision de la placer en internat (Ashley leva les yeux au ciel) , alors la mort de son père lui en a mis un coup. Lors de l'enterrement elle s'est enfuie, et s'est retrouvée à la rue… (Avec les larmes aux yeux) Je ne l’avais jamais revue depuis…

 

Jane (avec un faux sourire servant à détendre l’atmosphère) : La fin est un peu triste mais un peu de drame dans une série télé ne fait jamais de mal hein ?

 

Ashley (tout de suite après) : Bon c’est pas tout ca, mais moi je vais faire un tour ! Oh et dernière chose…ne vous étonnez pas si vous ne me voyez pas revenir…

 

Ashley s’en alla donc, et sous le choc, Jane la laissa partir.

 

Quelques heures plus tard, Ashley n’était toujours pas revenue. Jane et sa mère l’attendaient désespérément.

 

Mme Harper : Nous n’aurions pas dû la laisser partir.

 

Jane (nerveuse) : Comment aurais-je pu deviner qu’elle ne reviendrait pas ?

 

Mme Harper (sur le ton du reproche) : Elle l’a dit, Jane.

 

Jane (faisant une grimace et haussant les sourcils) : Je croyais qu’elle plaisantait !

 

Mme Harper : Ce n’est pas exactement son genre d’humour.

 

Jane (la foudroyant du regard) : Je crois que j’avais remarqué !

 

Jane commença à tourner en rond dans la pièce.

 

Jane : Où peut-elle être ?

 

Mme Harper (levant les yeux au ciel) : Elle doit s’amuser…comme toujours !

 

 

Ext. – Chicago

Centre ville

Pendant ce temps, Ashley courait à perdre haleine. Elle est poursuivie par un homme dont on ne voit pas le visage. La jeune femme tente de lui échapper mais l’homme la rattrape peu à peu. Ashley court de plus en plus vite pour le semer mais n’y arrive pas. Elle arrive devant une grande rue. La jeune femme regarde rapidement des deux côté puis traverse. Malheureusement, elle trébuche et tombe sur le sol. Alors qu’elle se relève péniblement, une voiture se dirige vers elle à toute vitesse.

 

 

Alors que Jane et sa mère se faisaient toujours un sang d’encre chez elles, le téléphone sonna.

 

Mme Harper (découragée) : J’y vais, c’est peut-être elle…

 

Jane (avec un sourire en coin de trente secondes chrono) : Tu dis ca depuis 14 appels.

 

Mme Harper leva les yeux au ciel et décrocha le téléphone.

 

Mme Harper : Oui allo ? Elle-même. Oui. C’est ma fille. Oh mon dieu c’est pas vrai ! Oui j’arrive tout de suite.

 

La mère de Jane raccrocha, en pleurs.

 

Jane (inquiète) : Qu’est-ce qu’il se passe ?

 

Mme Harper (sous le choc et en larmes) : C’est…c’est ta sœur. Elle a eu…elle a eu un accident.

 

Après cette révélation, le visage de Jane se figea.

 

Int – Hôpital

Salle d’attente

 

Mme Harper et sa fille étaient assises depuis plus d’une heure dans la salle d’attente du Memorial Hospital Of Chicago. Et elles ne savaient toujours rien de l’état d’Ashley…

 

Jane (triste) : Tu crois qu’elle va bien ?

 

Mme Harper (avec un sourire malgré ses yeux embués par les larmes) : C’est une battante…une Harper. Ca va aller.

 

Alors que les deux femmes se prenaient dans les bras pour se consoler mutuellement, un médecin arriva vers elles.

 

Médecin : Bonjour, je suis le docteur Townsend. Vous êtes de la famille d’Ashley Harper ?

 

Mme Harper : Oui c’est exact. Je suis sa mère et…

 

Jane (lui coupant la parole) : Et moi je suis sa sœur.

 

Dr. Townsend : Bien. On a dût l’opérer au genou mais tout s’est bien passé. Quelques nuits ici et un ou deux mois de rééducation la remettrons sur pied.

 

Mme Harper (retrouvant le sourire) : Merci beaucoup Docteur ! On peut la voir ?

 

Dr. Townsend : Bien sûr. Une seule personne cependant. L’opération l’a beaucoup épuisée et elle a besoin de repos.

 

Mme Harper (s’adressant à Jane) : Vas-y. Vous avez beaucoup de choses à vous raconter.

 

Jane acquiesça et suivit le docteur jusqu’à la chambre d’Ashley.



Découvrez Plain White T's!

 

Int - Memory Hospital Of Chicago

Chambre d’Ashley Harper

 

Jane entra dans la chambre, le docteur Townsend fermant la porte derrière elle. La jeune femme s’avança timidement vers le lit où sa sœur était allongée.

 

Jane : Salut.

 

Ashley : Salut.

 

Jane (avec un petit sourire) : Ca va ?

 

Ashley : J’ai connu mieux.

 

Jane : Je peux m’assoir ?

 

Ashley : Ouais.

 

Jane s’exécuta alors.

 

Jane (un instant après s’être assise sur le lit) : Désolée pour ton genou.

 

Ashley (haussant les épaules) : C’est pas grave. Ma faute.

 

Jane (ne trouvant pas les mots) : Je…je suis désolée de t’avoir rejetée.

 

Ashley (esquissant un sourire) : Je t’en veux pas.

 

Jane (tentant d’expliquer ce qu’elle ressent) : C’est juste que…je suis fille unique depuis toujours et…et se découvrir une sœur est génial mais ce n’était pas dans mon projet d’avenir, ce n’était pas marqué dans mon emploi du temps ou dans mon calendrier du genre : le 16 septembre, essayer de se découvrir une sœur puis filer au StarBucks du coin. Je n’étais pas préparée à ça. C’est une vague d’émotions fortes et je suis fragile. Je vais mettre quelques temps à m’y habituer.

 

Ashley : Je comprends.

 

Jane (se rendant compte de ce qu’elle vient de dire) : Ce n’est pas que je t’aimes pas hein au contraire ! Je me suis beaucoup attachée à toi, tu es drôle, intelligente et tu as de la personnalité et pleins d’autres traits de caractères qui sont sûrement géniaux…

 

Ashley (les larmes aux yeux) : Mais…parce qu’il y a toujours un mais n’est-ce pas ?

 

Jane (qui a les larmes qui commencent à monter aussi) : Mais j’ai besoin de temps pour digérer tout ça.

 

Ashley (ayant du mal à parler) : Okay.

 

Jane : Mais je veux te guider, t’aider à te ressaisir parce que tu es…tu es ma petite sœur et que je sais que tu as besoin de moi.

 

Ashley (dans un sanglot) : J’ai besoin de toi Jane.

 

Les deux sœurs se prirent dans les bras.

 

Jane (retrouvant le sourire) : D’accord, mais plus pleurer ok ?

 

Ashley (séchant ses larmes) : Tu as raison, je ne veux pas ruiner ma réputation.

 

Jane éclata de rire.

 

Ashley (dubitative) : Et, qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

 

Jane sembla réfléchir un instant, puis esquissa un sourire.

 

Jane : On se fabrique des souvenirs.

 

FIN

 





Commentaires sur cette page:
Commentaire de Plûme, 07/11/2010, 07 07 46 (UTC):
Arf, j'avoue, au début, cet épisode m'a un peu rebutée. La soeur qui débarque, okay, c'est un idée, mais la façon dont elle est reçue est franchement étrange. Et la façon dont elle s'impose aussi. D'emblée, elle ne m'a vraiment pas plu. Et puis ensuite tout s'enchaîne trop vite, la mère débite l'histoire en trente secondes et puis tout le monde se met à pleurer. Disons que ça manque de temporalité tout ça. Ceci dit, au fur et à mesure de l'épisode, à partir de l'accident on va dire, ça se rattrape. Un manque criant de temporalité toujours, notamment avec cet échange dans la chambre d'hôpital (quoi que j'ai adoré la tirade de Jane sur son emploi du temps) et ces déclarations qu'elles ont besoin l'une de l'autre alors qu'elles se sont rencontrées quelques heures plus tôt, mais bon, je ne sais pas pourquoi, l'ambiance à ce moment-là m'a plu. Mais pourquoi Jane n'est-elle pas plus en colère après sa mère de lui avoir cacher tout ça? Et elle dit qu'elle est fragile mais même si elle nie un peu les dires d'Ashley au début, elle accepte quand même relativement vite de renverser son monde et de ne plus être fille unique. Bizarre! M'enfin comme je l'ai dit, au final, j'ai bien aimé quand même...!

Commentaire de Kevin, 29/10/2008, 19 07 21 (UTC):
Apparemment j'étais appelé donc je reviens Un épisode 2 totalement différent du premier... On oublie un peu le journal, le flic et tout ce qu'on avait dans le numéro 1 pour arriver à un épisode alliant humour - caractéristique de la série - et émotion... L'humour fonctionne très bien, ça m'a fait rire, il y en a beaucoup mais s'est assez fin et on ne s'en lasse pas. Les dialogues sont un peu moins fluides que le premier épisode... Peut-être parce que intégrer de l'émotion a été plus difficile... J'ai en tout cas ressenti plus de "maladresse" dans des scènes comme la découverte de la soeur... Comme le dit le titre, la rencontre est d'ailleurs une vrai surprise... On s'attache encore un peu plus au personnage de Jane qui évolue en cachant ses problèmes et ses "malaises" dans l'humour - tout comme Ashley d'ailleurs... L'explication de la mère est peut-être un peu rapide... Cette scène m'a gêné un peu, ça allait trop vite mais ce n'est qu'un détail...
En tout cas au final un excellent épisode. Très différent du précédent il réussit à se démarquer par un genre un peu différent. La cloture est aussi très émouvante et la phrase "on se fabrique des souvenirs" est très belle... Je suis conquis

Commentaire de Ednamode91, 20/09/2008, 08 08 10 (UTC):
Super ton épisode j'ai adorée legénérique je sais pas comment ta fais mais franchement c'est trop bien je te met un 17/20 et bonne continuation. Vivement le 3° épisode

Commentaire de patou, 17/09/2008, 21 09 24 (UTC):
j'adore cet épisode avec une intrigue surprenante, et en plus beaucoup d'humour, je te donne 18 et j'attends avec impatience le troisième épisode.

à bientot

bisous,

Commentaire de ciboulette, 17/09/2008, 15 03 41 (UTC):
J'adore!!!!!!!!!!
J'attends le 3 maintenant!XD



Ajouter un commentaire à cette page:
Ton nom:
Ton message:

Infos & Copyright  
  Toutes les photos des acteurs et des lieux sont utilisées à titre indicatif et en aucun cas dans un but commercial. Toutes les vidéos, musiques et photos appartiennent à leurs auteurs respectifs. Jane & Co. est un projet déposé et protégé par des droits d'auteur. Tout plagiat, copie ou autre sera sanctionné.
Merci, et bonne visite =D
 
Publicité  
   
Depuis la création du site, 14046 visiteurs (34307 hits) Sont Venus Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=