Page d'accueil
  Jane & Co
  Episodes
  => 1x01 : Poursuite à Chicago (Pilot)
  => 1x02 : Rencontre Surprise (Making Memories)
  => 1x03 : Parfaitement imparfaite (Perfectly...NOT !)
  => 1x04 : Derrière les barreaux (Prison Check)
  => 1x05 : Cassage de rythme (Breakin' Rules)
  => 1x06 : Accident de parcours (I'm Not In Bed)
  => 1x07 : Sois Courageuse ! (Baby Be Brave Because Of Me)
  => 1x08 : Congé sabbatique (The Start Of Somethin' New)
  => 1x09 : Recherche appartement 1/2 (Now Or Never !)
  => 1x10 : Recherche appartement 2/2 (Trouble)
  => 1x11 : Dernière liberté (Almost Free Baby !)
  => 1x12 : Adieux (Goodbye To You)
  => Documentaire
  => 2x01 : Le Retour du Père Prodigue (Jane & Co Returns)
  => 2x02 : Parlez moi d'amour (And it's only love)
  => 2x03 : Enfermees dedans (If You're Still In, I'm Still In)
  Jane & Co: Reloaded
  Audiences
  Calendrier de diffusion
  Morning Time
  Contact
  Livre d'or
  Compteur
  Partenaires
  Forum
1x03 : Parfaitement imparfaite (Perfectly...NOT !)

Cet épisode est écrit par Marie, merci pour sa participation & son aide <3

Int. Morning Time – Cafétéria

Matin

 

Jane, plongée dans ses pensées à sa table, pendant la pause déjeuner, se repasse les images des précédents jours passés avec sa sœur. Kevin et Alyson arrivent alors en trombe, posant leurs plateaux sur la table avec un grand bruit.

 

Kevin : T'as entendu la nouvelle ?

 

 Jane continue de regarder ailleurs et semble ne pas les entendre.

 

Alyson : Youhou Jane ? Allô la terre ici la lune !

 

Jane (sursautant) : Hein ? Quoi ? La terre va entrer en collision avec la lune ? Mais c'est pas possible c'est une blague !

 

Kevin (rigolant à moitié) : J'en connais une qui y est bien dans la lune ce midi ! Qu'est ce qui t'arrive ?

 

Jane (avec un sourire) : Rien, je pensais juste à ce qu'on allait faire ce soir avec Ashley !

 

Kevin : Alors ca se passe bien entre vous ?

 

Jane : Comme des demi-sœurs ! Elle comprend tout le temps ce que je raconte même quand je pars dans un délire sur la pop-culture, c'est génial ! Une raison de plus de demander un petit frère ou une petite sœur à papa et maman.

 

Alyson : C’est une solution. Mais je me vois mal passer une petite annonce dans le journal " Ma meilleure amie vient de retrouver sa sœur et elle trouve que c'est génial alors si vous êtes seul et perdu pour Thanksgiving contactez-moi ! "

 

Jane : Haha très drôle ! Sinon c'était quoi cette nouvelle qui vous faisait sauter comme des dingues sur vos chaises quand vous êtes arrivés ?

 

Alyson (prenant un air sérieux) : Je lui annonce ou tu le fais ?

 

Kevin (l’imitant) : On lui dit en même temps ?

 

Jane (faisant une grimace) : Vous commencez à me faire peur tous les deux ! Alors vous allez cracher le morceau oui ?

 

Kevin : Ca tient en 2 mots !

 

Alyson : Non, en 3…

 

Kevin (incrédule) : Vraiment ?!

 

Alyson : Oui. La…

 

Kevin : ... femme

 

Alyson : PARFAITE

 

Générique

 

 

Int. Maison des Harper – Salon

Soir

 

 Jane et Ashley sont sur le canapé, visiblement absorbées par les nouvelles qui sont en train d'être diffusées au journal :

 

" La femme parfaite vient d'arriver en ville, effectivement c'est après un concours lancé à travers tout le pays qu'elle a été élue. On peut se demander ce que va faire cette femme à part parader dans la ville comme une Miss en représentation. Notre reporter nous en apprendra plus dans les jours qui suivent sur cette nouvelle qui agite déjà tout Chicago ! "

 

Ashley : J'y crois pas ! La femme parfaite, comme si ça existait !

 

Jane : Bien sûr qu’elle existe, c'est Bree Van de Kamp !

 

Ashley : Bree Van de quoi ?

 

Jane : C'est une des Desperate Housewives ! Tu sais c'est la rousse tout le temps bien coiffée et tout le tralala, qui sait parfaitement cuisiner ! Le seul truc qu'elle a pas de parfait c'est ses enfants !

 

Ashley : Ah oui c'est le show devant lequel tu m'as collée l'autre soir pour que « j'améliore ma culture télévisuelle » comme tu disais (levant les yeux au ciel en riant) Mais on se croirait au Moyen Age ! La femme parfaite ?! Et pourquoi pas l'homme parfait aussi hein ?

 

Jane : Je savais pas que t'étais une féministe acharnée ! Tu vas défiler dans les rues avec un panneau écrit « A bas les hommes et en avant pour le règne de la femme » ?

 

Ashley (lui lançant un regard noir) : No comment.

 

Jane : Nan mais préviens moi pour la prochaine manifestation j'ai toujours rêvé de faire ça ! Si tu veux je cours acheter le pot de peinture tout de suite pour faire nos banderoles !

 

Ashley : Ta moquerie glisse sur la carapace de mon indifférence

 

Jane explose de rire alors que sa sœur continue de parler.

 

Ashley : Bref tu l'interviewes quand cette fille ? Je suppose que le journal va couvrir cet évènement qui est de la plus haute importance pour nous pauvres humains qui avons beaucoup à apprendre de cette fille !

 

Jane : N'importe quoi ! Ca amuse les gens c'est tout ! En fait le rédacteur annonce demain qui dirige le reportage ! J'aimerais bien l'avoir parce qu'en plus d'une interview de la fille pour le journal, le reportage télé qui est filmé chez elle va être diffusé à la télé !

 

Ashley : Mon dieu ma sœur va devenir une star de la télé (faisant semblant de sauter comme une hystérique sur le canapé) Jane Harper, la seule journaliste à avoir mis les pieds dans le temple de la femme parfaite ! Tu pourras lui demander un autographe pour moi ? Tu ferais bien ça pour ta p’tite sœur hein ?

 

Jane (levant les yeux au ciel en soupirant) : Je vais me coucher ça vaut mieux pour toi.

 

Ashley (alors que Jane monte les escaliers) Oh allez petite sœur s'il te plaîiiiiit ! Tu sais que j'ai des posters d'elle partout dans ma chambre et que mon but dans la vie c'est de devenir comme elle !

 

Ashley rigole alors que Jane repart dans sa chambre et se concentre à nouveau sur le journal, où le présentateur annonce avec beaucoup d'amusement qu'il aura l'honneur d'avoir la femme parfaite sur son plateau demain pour l'édition du soir.

 

 

Int. Voiture de Jane

Matin

 

Alors qu'Ashley et Jane sont sur la route pour aller au Morning Time, Ashley pousse un grand cri, visiblement absorbée par quelque chose qu'elle vient de voir sur la route.

 

Jane (commençant à paniquer) : Quoi ?!! Il y a un hérisson qui passe sur la route ?

 

Ashley (éclatant de rire) : Non pas d’hérisson !

 

Jane : Non mais parce que tu sais que je déteste écraser des pauvres petites bêtes sans défense et qu'à chaque fois qu'on est en voiture tu me le dis jamais quand on passe pas loin d'une ! A cause de toi, j'ai écrasé trois oiseaux, un chat et deux hérissons ! La PETA va me mettre en prison à cause de toi !

 

Ashley : Mais non puisque je te dis que ... (poussant encore un cri) mon dieu Jane tu viens d'écraser une famille de fourmis et j'entends la sirène de la voiture de patrouille de la PETA qui arrive ! Accélère on peut peut-être les semer !

 

Jane : Mon dieu ce que tu es drôle ! Tu devrais penser à te lancer dans une carrière de comique ou écrire une sitcom avec rires préenregistrés dans le style Madame est servie ! Quoique Alyssa Milano a une belle carrière ...

 

Ashley : Par pitié ne repars pas dans un délire sur les séries sous prétexte d'améliorer ma culture télévisuelle !

 

Jane (la fusillant du regard) : C'est là qu'est le Morning Time, tout le monde descend !

 

Ashley (choquée) : Eh ! Tu m'avais dit que tu me déposerais devant le magasin où je devais aller ! C'est à plus de 20 minutes de marche !

 

Jane : La PETA me l'interdit formellement ! Et ils pourraient nous rattraper ! La marche va te faire du bien (avec un grand sourire) Je voudrais pas que tu sois vieille avant l'âge sœurette !

 

 

Int Morning Time – Hall

Matin

 

Jane arrive en trombe dans le hall et court pour attraper un ascenseur. Elle manque de se retrouver coincée entre les portes mais l'homme à l'intérieur les retient et lorsque Jane entre, essoufflée mais soulagée. Elle reconnaît Brian.

 

Jane : Oh Brian ! C'est toi ! Merci, sans toi je finissais réduite en sandwich entre les deux portes de l'ascenseur !

 

Brian : C'est rien, on va dire que c'est ma façon de m'excuser pour ne pas avoir pu t'aider l'autre jour avec ton article !

 

Jane (avec un grand sourire) : Excuses acceptées ! Alors ça va sinon ?

 

Brian : Oui ça va mais je suis encore débordé de travail ! J'ai bossé avec le FBI et maintenant je suis sur la piste d'un commerçant qui arnaque ses clients à tour de bras !

 

Jane (très étonnée et à la limite de l’hystérie) : Non ?! T'as travaillé avec le FBI ! Comme les sœurs Halliwell ! Han tu m'impressionnes dit donc ! T'es entré dans les pièces secrètes du gouvernement et tout ? T'as vu des armes secrètes ?

 

Brian : Désolé c'est classé TOP SECRET et dans les Affaires d'Etat. Je peux rien te dire ... Et toi quoi de neuf ? (en éclatant de rire) A part que tu es toujours autant fan des séries ?

 

Jane (sautant à moitié dans tous les sens) : Tu connais Charmed ?! J'adore cette série ! Mon personnage préféré c'est Piper ! J'adorerais pouvoir figer le temps ou alors voir le futur comme Phoebe ! Par exemple si je me cassais une jambe en voulant faire un truc, j'adorerais le savoir maintenant pour pas le faire ! (comme si elle réfléchissait intensément) Quoique si ça vaut le coup ... Bref j'ai retrouvé ma sœur ! Ou plutôt c'est elle qui m'a retrouvée.

 

Brian (en souriant) : Ah mais c'est super ça ! En plus si vous vous entendez bien c'est parfait enfin je suppose que vous vous entendez bien, qui ne s'entendrait pas avec toi.

 

Jane (éclatant encore une fois de rire) : Ah si il y a une fille qui m'aimait pas à la maternelle parce que j'avais les cheveux bouclés et pas elle tu sais.

 

Jane regarde alors la progression des étages sur l'écran de l'ascenseur et s'aperçoit qu'elle va bientôt devoir descendre.

 

Jane (l'air déçu) : Bon c'est là que je descends, mais j'espère qu'on se reverra bientôt ! Appelle-moi !

 

Jane sort juste au moment où les portes se referment, manquant encore de finir coincée entre les deux et on l'entend qui éclate de rire alors que Brian sourit

 

 

Int Morning Time - Salle de réunion

Matin

 

Jane, Alyson et Kevin sont assis au premier rang de la salle de réunion, qui est remplie de tous les journalistes du Morning Time, ils semblent tous excités à la perspective de se voir confier le reportage sur la femme parfaite. Jane quand à elle a l'air assez calme tandis qu'Alyson et Kevin se chamaillent sur qui pourrait avoir l'honneur de rédiger cet article.

 

Alyson : Moi je te dis que c'est la fille qui dirige la rubrique Mode ! Comme elle s'habille parfaitement !

 

Kevin : Non mais n'importe quoi ! Moi je dirais que c'est celle de la rubrique Faits Divers comme on en parle beaucoup en ce moment et que ça intéresse tout le monde !

 

Alyson : Et parce que tout le monde en parle ça en fait un fait divers ? Alors si tout le monde se met à parler du nouveau manteau rose du chihuahua de Paris Hilton, on va écrire un article sur ça ?

 

Jane (se grattant la tête) : Je crois qu'il y a eu un article de ce style dans la rubrique Mode l'autre jour ...

 

Kevin : Bientôt je vais devoir faire des articles sur ça dans ma rubrique, je vois déjà le titre : Qui a tué le chat de Nicole Ritchie ? ...

 

Jane : Et pourquoi ... (avec un grand sourire) on ne confierait pas l'article à Jane Harper hein ? J'ai entendu dire que c'était une journaliste très douée !

 

Les trois amis éclatent alors de rire, pendant que Mr Thompson arrive dans la salle de réunion. Les journalistes s'arrêtent tous de parler d'un coup et suivent avidement le rédacteur du regard, impatients de connaître le résultat.

 

M. Thompson (commençant par se racler la gorge) : Tout d'abord, bonjour à tous. Après avoir mûrement réfléchi, et pesé longuement le pour et le contre, j'ai pris ma décision. Il nous fallait quelqu'un de frais et avec un point de vue jeune c'est pourquoi Jane Harper sera parfaite pour ce job !

 

Jane : Euh…je…je suis censée faire quoi ? (Visiblement en pleine crise de panique) Monter sur scène et remercier ma mère, ma sœur Ashley, mon animal de compagnie que je n’ai jamais eu, pour m'avoir amené jusqu'ici ?

 

M. Thompson (commençant à applaudir uniquement avec Alyson et Kevin car les autres ont l’air trop jaloux pour être contents de Jane) : Jane toutes mes félicitations ! Rejoignez moi donc ici !

 

Jane (la voix tremblante) : Non… non c'est bon je suis bien ici ! Vous savez ça se voit pas mais je suis une grande timide !

 

M. Thompson : De plus, je vous annonce mon absence pour quelques jours. Je m'absente pour des affaires personnelles. Voyez vous ma femme ... (se raclant encore une fois la gorge) hum qu'est ce que je raconte ? Ce sont des affaires personnelles donc à ne pas dire en public… enfin bref je m'égare, revenons à nos moutons ! (Jane, Alyson et Kevin se retiennent alors pour ne pas exploser de rire) C'est avec grand plaisir que je vous annonce que je vais déléguer les tâches de rédacteur en chef à quelqu'un pendant mon absence ! (A cette nouvelle tous les journalistes qui s'étaient désintéressés à ce que disait le rédacteur à l'annonce de celui qui allait faire le reportage, commencent à s'agiter sur leurs sièges) Cette personne n'est autre que… Jane et Alyson ! Ce qui nous fait en fait deux personnes. Une heureuse de plus, une !

 

Jane, qui semblait s'être remise du choc de la première annonce, devient livide. Alyson quant à elle regarde tour à tour Kevin et le rédacteur, éberluée.

 

Jane (complètement paniquée et sous le choc) : Dis- moi que c'est pas possible ! Il est dingue de nous confier la rédaction ! Il est tombé sur la tête ou quoi ? Je viens juste d'arriver au journal, je sais pas faire ce genre de truc moi, je vais conduire le journal à sa perte ! Je vois déjà les gros titres ! « Le Morning Time fait faillite après seulement une journée sous la direction d'une nouvelle rédactrice ... »

 

Alyson (dans le même état que son amie) : Je ne peux plus me lever, mes jambes ne répondent plus et j’ai la tête qui tourne !! Je fais de l'hyperventilation et mon cœur bat à cent à l'heure ! Tu crois que c'est possible de faire de l'hyperventilation et mourir d'une crise cardiaque en même temps ? Parce que je crois que c'est ce qui est en train de m'arriver !

 

Kevin (essayant de les rassurer) : Du calme ! Respirez un grand coup ! Inspirez…expirez ! Inspirez…expirez !

 

Jane (suivant ses indications à la lettre) : On se croirait dans un cours de yoga.

 

Alyson (faisant de même) : On va demander des conseils au patron de toute façon, il va nous aider !

 

Kevin : Je crois pas que ça va être possible ... Dans la dernière partie de son speech, au moment où vous commenciez à vous faire des films à la Clint Eastwood il a dit qu'il partait direct pour prendre son avion !

 

Jane : Qu'est ce que Clint Eastwood vient faire là dedans ? En plus c'est pas le genre de film qu'il fait, je suis pas d'accord, il fait des films plutôt ...

 

Alyson (interrompant Jane et parlant d'une manière hystérique) : On doit le retrouver avant qu'ils prennent son avion, tu parleras plus tard de Clint Machinchose, pour l'instant on s’en fiche !

 

Jane : D'accord…d'accord ! Il est où ? Peut être en train de parler à quelqu'un dans la salle ? Ou déjà dans l'ascenseur ? Et si on hurlait super fort peut être qu'il nous entendrait ? A trois … UUUUUN…DEEEEUUUX…TROOOIIIIIIS !!!! M. THOMPSOOOOOOOOOOON ?!!! (s’adressant à Alyson) : T'as pas crié avec moi ! T'as pas compris le principe de ce que je voulais faire ou t’aimes pas crier ? Parce que certaines personnes n’aiment pas crier, elles trouvent que ça ne montre que la violence qui est en nous...

 

Alyson (interrompant encore Jane) : Non j’ai pas entendu le trois c’est tout ! J'adore montrer la violence qui est en moi tu vois ! Alors UUUUUN… DEEUUUX… TROOOOOOIIIIIIIS  !!!

 

Alyson & Jane : OU EST M. THOMPSON ? OU EST LE PATROOOOON ? REPONDEZ NOUS NOM D'UN CHIIIEN !

 

Un journaliste : Sorti par là ! (en montrant un des ascenseurs au bout du couloir)

 

Jane et Alyson se lancent alors dans le premier ascenseur qui arrive, laissant Kevin en plan dans la salle de réunion.

 

 

Int. Morning Time – Ascenseur

Matin

Jane (en agitant les bras) : Il est taré ! Complètement taré ! Je le trouvais original au début mais il est dingue !

 

Alyson : Complètement ! Non mais imagine tous les journalistes à gérer ! Il doit y en avoir 36 000 dans le bâtiment !

 

Jane : Oh non, non…non ça peut pas arriver ! Je dois rêver c'est pas possible ! Comme la fois où j'ai rêvé que je jouais mon propre rôle dans Grey’s Anatomy ! Dommage que ça se soit pas réalisé ça par contre ...

 

Alyson (prenant un air sarcastique) : Désolée mais ça arrive vraiment ça !

 

Jane : S'il te plait tues- moi ! De toute façon tout le travail qui m'attend va le faire alors je préfère une mort sans douleur !

 

Alyson : Je peux pas je vais me tuer d'abord !

 

Les portes s'ouvrent alors et les deux filles courent frénétiquement pour le chercher. Arrivant à l'accueil du journal, Jane se dirige vers la femme qui y est.

 

Int Morning Time – Hall

Matin

 

Jane : Bonjour ! Vous n'auriez pas vu le rédacteur par hasard ? Un homme grand, la cinquantaine, un peu enrobé ? Enfin bref, où est le patron ?

 

La standardiste (cf. 1x01) : Merci je sais à quoi il ressemble et il est déjà parti ! (prenant un air intéressé) Par contre une femme est là et vous demande Jane.

 

On entend alors le bruit de talons qui claquent sur le sol. Jane se retourne, l'air de sentir quelque chose de bizarre et attirée par le bruit.

 

Inconnue (avec une voix suraiguë) : Bonjour c'est moi !

 

Jane (sceptique) : Moi qui ?

 

Inconnue (avec un petit rire agaçant) : Mais la Femme Parfaite bien sûr !

 

 

Quelques minutes plus tard, alors que Jane et Alyson parlent dans un coin du hall, on voit la Femme Parfaite qui attend en lisant un magasine à l'accueil. Elle a la quarantaine et est habillée très à la mode.

 

Alyson (légèrement contrariée) : On a un petit problème là ! (en donnant un coup de tête vers la femme) On ne sait pas où est le patron, on a le journal sur les bras, et toi tu dois gérer le phénomène de foire ambulant !

 

Jane : Je vois ça, qu'on a un petit problème, merci ! Et c'est pas poli de montrer les gens du doigt ou de la tête, enfin bref c'est pas poli de montrer les gens tout court !

 

Alyson : Oui ben zut hein ! Non mais tu l'as vu ? On dirait qu'elle s'est renversée un pot de peinture sur le visage et c'est quoi cette odeur qu'il y a ici ? Les égouts sont bouchés ou quoi ? 

 

Jane (éclatant de rire) : Non je crois que c'est son parfum !

 

Alyson (levant les yeux au ciel) : Mais comment cette fille a pu être élue femme parfaite de l'année ?

 

Jane : Ben à part son parfum « senteur des égouts » je ne vois pas ce que tu peux lui reprocher (en riant) Bon c'est vrai que ses tenues ne font pas franchement femme au foyer mais plutôt mannequin ... Mais après peut être qu'elle s'est habillée comme ça pour le reportage ? Elle me rappelle quelqu'un (l'air de réfléchir longuement) je sais ! Emily Gilmore version jeune !

 

Alyson (interloquée) : C'est qui Emily Gilmoure ? Ta grand mère ?

 

Jane (un peu agacée) : Gil-mo-re et non pour la 36 000ème fois c'est la grand mère de Rory Gilmore !

 

Alyson : Rory Gilmore ? C'est une fille qui travaille ici ? (faisant la moue) Ca me dit quelque chose ce nom mais je n'arrive pas à savoir où j'ai bien pu la voir...

 

Jane (levant les yeux au ciel) : Cette fille n’existe pas ! Enfin si mais techniquement elle n’existe pas enfin si elle existe : à travers un écran de télé !

 

Alyson (heureuse d’être proche du but) : Ah elle est accro à la télé ?

 

Jane : Mais non !! C'est un personnage de Gilmore Girls, la série télévisée !

 

Alyson (éclatant de rire) : Aaaaaah oui je me souviens maintenant ! Tu m'as forcé à regarder un épisode avec toi l'autre jour !

 

Jane (haussant les sourcils) : Je t'ai pas forcé !

 

Alyson (imitant Jane) : Alyson tu es une de mes meilleures amies, tu sais que je tiens beaucoup à toi. Mais malheureusement, même à mon plus grand regret devrais-je dire, je serais obligée de ne plus te parler si tu ne voulais pas essayer de regarder Gilmore Girls avec moi. J'en serais anéantie mais je n'aurais pas le choix. (en souriant) T'appelles ça comment toi ?

 

Jane (avec un grand sourire) : Je dirais une invitation amicale que tu peux tout à fait refuser.

 

Alyson (la fusillant gentiment du regard) : Enfin bref je dois partir m'occuper de la rédaction, amuse-toi bien avec ta nouvelle copine !

 

Jane (complètement affolée) : Nan mais tu ne vas pas me laisser toute seule avec cette folle et son parfum « Fragrance des égouts » ?!

 

Alyson (l'air faussement affectée) : Je suis désolée Jane, mais même si je le regrette profondément car tu es une de mes meilleures amies, je n'ai pas le choix et c'est avec le plus grand regret que je vais te laisser t'occuper d'elle toute seule.

 

Jane (lui faisant une grimace) : Tellement drôle que j’ai oublié de rire ! Bon j'y vais, à plus tard Madame la Co-rédac chef !

 

Jane prend alors une grande inspiration, se retourne et se dirige vers la femme avec un grand sourire.

 

 

Int. Voiture de Jane

Fin de matinée

 

Jane et Joanne (la femme parfaite) sont en voiture pour aller chez Joanne. Jane, visiblement énervée, est crispée sur son volant et tape du pied régulièrement. Elle a ouvert les vitres en grand.

 

Joanne (encore une fois avec une voix suraiguë et un sourire qui montre toutes ses dents) : Jane, pourquoi baissez- vous les vitres comme cela ? Vous savez que le docteur Smith a écrit dans son livre qu'une trop grande quantité d'air peut affecter la santé ? Avec pour effet notamment une irritation de la gorge, des écoulements de nez intempestifs et parfois une température intérieure qui devient trop forte à l’intérieur de votre corps ?

 

Jane (agacée au plus haut point) : Oui ben vous chopez un rhume en clair !

 

Joanne (avec un petit raclement de gorge et en se redressant sur son siège) : Oui hum c'est comme cela que l'appelle le commun des mortels mais vous savez...

 

Jane (l'interrompant et calant brutalement dans l'allée) : Ah ! Terminus, tout le monde descend ! On est arrivé ! Allez hop ! On détache sa ceinture ou bien la bande en tissu rugueux qui sert à maintenir le corps comme doit dire votre cher docteur Smith !

 

Joanne : Hum en fait il ne l'appelle pas tout à fait comme cela ...

 

Mais Jane est déjà descendue de la voiture, ne fait plus attention à ce que la femme dit et s'empresse d’avancer dans l'allée. On voit alors une grande maison de briques rouges qui se dresse au milieu d'un jardin dont la pelouse est d'un vert presque artificiel.

 

Jane (en tapant du pied) : On va peut-être entrer un jour sinon on va attraper la maladie du docteur Smith.

 

Joanne : Je dirais plutôt décrite par le docteur Smith… (toujours avec le même sourire et en ouvrant la porte) Eh bien voilà Home Sweet Home comme dit le docteur Smith !

 

Jane : Euh tout le monde dit ça ... C'est écrit sur mon tapis de porte et il n’a pas été fabriqué par le docteur Smith ! Enfin bref vous me faites faire le tour du propriétaire ?

 

Joanne : Hum oui, oui mais avant permettez- moi (elle vaporise alors un liquide sur les chaussures de Jane) ça enlève les micro-bactéries. Vous savez ce que dit le docteur Smith ...

 

Jane : Non mais je sens que je vais pas tarder…

 

Joanne (comme si Jane ne l'avait pas interrompue) : La micro bactérie est notre ennemie pour la vie.

 

Joanne part vers les escaliers, laissant Jane, qui hésite entre rire ou appeler le service psychiatrique de l’hôpital.

 

 

Dans le tour de la maison que font les deux femmes, on aperçoit des meubles parfaitement astiqués, un ordre quasi militaire. Joanne, en passant devant les chambres, fait des commentaires comme « La chambre de ma fille, reine du bal de sa promo vous savez ! » Quand Jane demande ce qu'elle fait maintenant, la femme après un moment de gêne répond qu'elle travaille dans une banque à un poste important. Elles arrivent alors devant une porte que la femme éclipse vite pour redescendre les escaliers, car elle dit devoir préparer le thé pour son club de lecture qui va arriver.

 

 

Int. Maison de Joanne – Cuisine

Fin de matinée

 

Jane : Hum Joanne ? Qu'est ce qu'il y avait dans la pièce au bout des escaliers ?

 

Joanne : Oh rien de spécial. Juste le grenier, des vieilles affaires enfin vous voyez. Comme dit le docteur Smith (Jane profite alors qu'elle soit de dos avec son thé pour lever les yeux au ciel et étouffer un rire) rien de mieux que d'enfermer ses souvenirs dans une pièce pour aller de l'avant.

 

La sonnette se déclenche à ce moment-là et quelques minutes plus tard, Jane voit entrer des clones de Joanne, qui parlent toutes en même temps pour complimenter Joanne sur sa tenue, son jardin, et sa vie en général ce qui a l'air d’énerver Jane.

 

Joanne : Eh bien les filles, passons au salon !

 

 Int. Maison de Joanne – Salon

Fin de matinée

 

Joanne (visiblement les femmes ont commencé à parler du livre, elles ont leur copies sur la table et sont engagées dans une discussion) : Alors Jane que pensez-vous du nouveau livre du Docteur Smith ? « L'éducation des enfants en chantant »

 

Jane : Hum passionnant ! Je vais aller me chercher un verre d'eau.

 

Joanne : Ne prenez pas celle du robinet ! Comme dit le Docteur Smith ...

 

Mais Jane ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase, et au lieu d'aller dans la cuisine, elle monta à l'étage vers la pièce qui l'avait intrigué lors de la visite de la maison.

 

Jane (réfléchissant en montant les escaliers) : Voyons voir ... J'ai pas de barrette alors comment je fais pour ouvrir la porte ? Si je pouvais l'exploser comme Piper dans Charmed ça serait bien. Quoique le bruit attirerait l'attention de Miss Casse-pieds en chef ... je vais aller voir dans sa chambre si il n'y aurait pas une barrette qui trainerait dans un tiroir parce qu'évidemment comme dirait le Docteur Smith, une barrette qui traîne est vilaine enfin un truc de ce style ...

 

Jane entre alors dans la chambre de la femme et ouvre un tiroir du bureau. Elle n'y trouve pas de barrette mais tombe sur des papiers. Interloquée, elle les regarde de plus près. On y voit les photos de deux femmes de nationalité mexicaine.

 

Jane : Mais on dirait des passeports ... Tiens j'ai une idée !

 

Elle retourne à la porte du grenier.

 

Jane (avec une voix faussement enjouée) : C'est une amie de Joanne ! Ouvrez-moi j'ai besoin de vous ! Et elle m'a dit que je pouvais venir vous voir ! Comme dit le Docteur Smith on ne refuse pas l'aide qu'on peut donner à un bon samaritain !

 

La porte s'ouvre alors doucement, dévoilant une pièce où deux lits et deux commodes sont rangés côte à côte, avec une sorte de salle de bain encastrée dans la pièce malgré le peu d'espace qu'il peut y avoir.

 

Jane : Je peux entrer ? Merci.

 

On revient alors au salon où Joanne se demande ce que peut bien faire Jane. Elle va dans la cuisine et ne la voyant pas fait le tour du rez de chaussée sous le regard suspicieux de ses amies.

 

Int. Maison de Joanne – 1er étage

Fin de matinée

 

Jane (en refermant la porte) : Bon euh attendez moi là je reviens mais ne dites rien à Joanne ça sera notre petit secret. (A nouveau seule) Bon que feraient Lynette, Gabi et Susan à ma place ? Le dire à la police ? Mais je peux pas quitter la maison comme ça, elle se douterait de quelque chose. Mais que je suis bête (elle sort alors son portable et sélectionne le numéro de Brian) Réponds, réponds…réponds

 

Brian (au bout du fil) : Allo Jane ?

 

Jane : Brian ? J’ai découvert que la femme parfaite n’est pas aussi parfaite que ça finalement ! Et je le savais ! Dès le début elle m’a tout expliqué sur le docteur Smith…

 

Brian : Qui ?!

 

Jane (feignant l’étonnement) : Oh mais si tu dois le connaître, c’est l’auteur de « Tout savoir pour savoir comment savoir ». Enfin bref, en visitant la maison on est passées devant une pièce louche, elle m’a affirmé que c’était le grenier et que d’après le docteur Smith « Rien de mieux que d’enfermer ses souvenirs dans une pièce pour aller de l’avant »

 

Brian : Jane si tu pouvais venir à la conclusion de cette histoire ça serait bien, non pas que je n’aime pas parler avec toi hein pas du tout mais j’ai encore mon marchand qui m’attend.

 

Jane (très surprise) : Ton marchand t’attend ? T’es chanceux, moi il attend jamais que je sorte du travail pour fermer boutique ! Pourtant je lui ai dit que je sortais tard, que les ascenseurs étaient pleins... mais rien à faire !

 

Brian (un peu gêné par la gaffe de Jane) : Euh Jane je parlais du commerçant qui arnaque tout le monde… Enfin bref, la suite de ton histoire ?

 

Jane : Oh…je l’ai fais exprès ! Elle emploie des travailleurs mexicains clandestinement et elle les retient en gardant leur passeport je crois.

 

Brian : Tu en es sûre ? Tu as des preuves ? Si oui, j’arrive tout de suite !

 

Jane : Oui, oui j’ai des preuves : les passeports ! Sans oublier le fait que les deux filles me l’ont confirmé.

 

Brian : Je serai là d’ici cinq minutes !

 

Jane le remercie alors et raccroche.

 

Jane : Waouh on se croirait dans Drôles de Dames !

 

Jane redescend les escaliers où elle croise Joanne en train de les monter.

 

Joanne : Où étiez-vous ? Je croyais que vous partiez à la cuisine pour de     l’eau ?

 

Jane : Oui mais je n’ai pas trouvé la bouteille. Alors je suis montée à la salle de bain de l’étage ! Comme dit le Docteur Smith, « quand l’eau est plus haut elle est plus .. » enfin vous voyez ce que je veux dire ! Bon on redescend s’occuper de vos invitées ?

 

Joanne : Hum oui.

 

 

Int. Maison de Joanne – Salon

Midi

 

Les femmes installées au salon sont apparemment en pleine conversation, mais elles s'interrompent dès l'entrée de Joanne et Jane qui s'assoit dans un des fauteuils et commence tout de suite à parler.

 

Jane (avec un air sérieux, mélangeant reproche et empathie) : J'ai lu un livre très intéressant l'autre jour. C'était l'histoire d'une femme d'un quartier paisible qui en fait cachait des travailleurs clandestins dans sa maison, parce qu'elle voulait paraître parfaite mais n'arrivait pas à tout faire d'elle même. Je pensais la comparer à vous Joanne dans mon article.

 

Joanne : Pourquoi la comparer à moi Jane ?

 

Jane : Pour montrer qu'on peut tout à fait tenir une maison sans l'aide de qui que ce soit et surtout pas de travailleurs clandestins !

 

A ce moment-là, la sonnette retentit et Joanne va ouvrir. Brian entre, explique la situation et se dirige vers la pièce indiquée par Jane, laissant Joanne abasourdie contrairement à ses amies qui discutent vivement sur ce que pourrait avoir à faire un policier chez elle.

 

Brian (d’en haut) : Je les ai trouvées !

 

Joanne (qui semble avoir repris ses esprits) : C'est vous qui leur avez dit hein ! Allez avouez tout sale petite gamine !

 

Une des amies de Joanne : Enfin Joanne, comme dit le docteur Smith « la violence des ... »

 

Joanne (l'interrompant) : Oh arrête de m'emmerder avec cet imbécile et ses conneries !

 

Une autre amie : Mais voyons Joanne calme-toi !

 

Jane (avec un grand sourire) : Non, non ne vous embêtez pas je connais le moyen de la calmer !

 

Elle s'avance alors, met une claque à Joanne et lui envoie son verre d'eau à la figure.

 

Jane : Et voilà ! Comme dit ma grand-mère  « Un bon bol d'air frais -enfin ici d'eau fraîche- ne fait jamais de mal ! »

 

Brian arrive alors et passe les menottes à la femme.

 

Brian (avec un sourire radieux) : Bon boulot Jane ! Ça te dirait de dîner avec moi un de ces soirs ?

 

Jane (semblant hésiter) : Ça dépend... Est ce que c'est pour l'arrestation de la folle hystérique ou parce que tu m'aimes bien ? Dans ce cas je vais devoir réfléchir plus longuement à ta proposition et même en envisageant la possibilité de dire non malheureusement.

 

Brian (en riant) : Alors je t'aime bien.

 

Jane (en rigolant aussi) : Alors j'accepte ! Au revoir Joanne, et au fait… votre parfum pue les égouts vous devriez en changer !

 

Jane sort et rigole en entendant ce que disent les amies de Joanne, sur le fait qu'elles savaient qu'il y avait toujours eu quelque chose de louche chez cette femme à commencer par son parfum qu'elle devait faire fabriquer par ses travailleurs clandestins. Mais ce qui la fit le plus rire c'est celle qui avait demandé à Joanne de se calmer qui rétorquait qu'elle était maintenant La Femme Parfaite puisqu'elle était arrivée 2ème derrière Joanne, et qu'avec le scandale provoqué elle allait forcément être remplacée.

 

 

Int. Maison des Harper – Salon

Soirée

 

Jane et Ashley sont assises sur le canapé, devant la télévision, pour regarder les nouvelles du soir. Jane est au téléphone.

 

Jane (ravie) : Donc à part la rubrique Mode qui a failli se mettre en grève parce que tu détestais leur idée de nouveau shoot avec des dalmatiens car tu trouvais ça honteux d'utiliser de pauvres animaux… le journal a pas fait faillite ?

 

Alyson (en éclatant de rire) : Non à part peut être quand on a appris que la Femme Parfaite venait d'être arrêtée et qu'il a fallu coincer dans un espace inexistant la nouvelle, grâce à toi Jane ! Enfin le journal tient encore debout mais vivement que le chef revienne (en baillant) Bon je vais te laisser, je suis crevée. Batailler avec des stylistes acharnés ça fatigue tu sais. Bonne nuit !

 

Jane dit au revoir à son amie et raccroche.

 

Ashley : Alors le journal n’est pas encore mort ? Je pourrai toujours manger à la fin du mois ? Ils t’ont pas virée ?

 

Jane (en lui tirant la langue) : Écoute les exploits de ta sœur plutôt que de raconter des bêtises !

 

Et la jeune femme augmente le son du téléviseur.

 

Présentateur : Le scandale de la journée ! La Femme Parfaite arrêtée et destituée de son titre ! C'est grâce à la journaliste Jane Harper, du Morning Time, que le pot aux roses à été découvert !

 

Ashley : Ma sœur est une stareeeuuuuuh

 

Présentateur : Effectivement La Femme supposée Parfaite employait des travailleurs clandestins et les retenait chez elle sous menace de garder leur passeport en cas de fuite. Et moi qui me faisait une joie de la recevoir (en riant) Je vous propose d'écouter le témoignage de ses amies qui ne se révèlent pas être si choquées que ça ...

 

Ashley : Quand même sœurette, t'as arrêté une criminelle je suis impressionnée tu sais (avec un sourire) Alors raconte moi tout , t'as ouvert la porte qui les enfermait avec une barrette comme dans une de tes séries préférées ?

 

Jane (en riant et en faisant une grimace à sa sœur) : D'abord dans Desperate Housewives, Bree a toutes les clés des maisons du quartier, y a pas besoin de barrette ! Donc j'ai prétexté aller prendre un verre d'eau et tu vois j'hésitais à monter parce qu'il y avait pas de tapis pour rendre mes pas moins bruyants sur l'escalier…

 

Ashley éclate de rire, Jane continue de parler alors que le flash spécial se termine…

 





Commentaires sur cette page:
Commentaire de Plûme, 07/11/2010, 08 08 14 (UTC):
Tu as quand même de sacrées idées dans tes épisodes, c'est dingue! La Femme Parfaite? Surprenant, c'est le moins qu'on puisse dire. Après, il y a des lourdeurs, notamment sur le docteur Smith (certes, c'est pour bien rendre Miss Parfaite détestable, mais bon), la panique de Jane et Alyson à cause de leur promotion temporaire au poste de co-rédactrices en chef (ce sont des journalistes certifiées, et en plus ça se passe bien au final, alors pourquoi une telle hystérie?), et surtout les références aux séries (j'aime les séries, oui, mais là c'est réellement tout le temps, ça passe de marrant à lourd). Ceci dit, le coup des ouvrières clandestines, c'est excellent! En plus ça permet de revoir Brian un peu plus que juste dans l'ascenseur, donc c'est bien. =) Soit dit en passant, je trouve que ce serait pas mal si tu approfondissais tes personnages, parce qu'à pas l'obsession de Jane avec les séries, personne n'a de trait particulier qui le définit vraiment, tout le monde a pratiquement le même humour, et c'est un peu dommages. ^^

Commentaire de misterdu12, 15/10/2008, 13 01 24 (UTC):
j'adore encore et encore si je me permets je te mets 20 ! parce que j'ai ri du début à la fin : les références aux séries télé, les gaffes de Jane, le coup du verre d'eau à la fin !

Excellent !

Commentaire de Ciboulette, 13/10/2008, 08 08 16 (UTC):
La femme parfaite n'est pas si parfaite XD
J'ai faillit la claquer avec son docteur Smith mdr
Je te le redit et redit,j'adore de trop!!!!!

Commentaire de Ednamode91, 12/10/2008, 09 09 08 (UTC):
Salut Damien, franchement j'ai adorée le 3eme épisode mais je sait pas vraiment si c'est toi qui l'a écrit mais bon .Aller, bonne continuation

Commentaire de Nounours, 05/10/2008, 19 07 51 (UTC):



Ajouter un commentaire à cette page:
Ton nom:
Ton message:

Infos & Copyright  
  Toutes les photos des acteurs et des lieux sont utilisées à titre indicatif et en aucun cas dans un but commercial. Toutes les vidéos, musiques et photos appartiennent à leurs auteurs respectifs. Jane & Co. est un projet déposé et protégé par des droits d'auteur. Tout plagiat, copie ou autre sera sanctionné.
Merci, et bonne visite =D
 
Publicité  
   
Depuis la création du site, 14046 visiteurs (34300 hits) Sont Venus Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=